Faceboom again

Nos pages Facebook se développent bien et de mieux en mieux, je n’ai toujours pas trouvé un lien entre notre audience et notre chiffre d’affaires mais cela fait bien, c’est comme avoir une hôtesse d’accueil, cela fait sérieux et corporate.

facebook-septembre-2012Facebook a déjà deux avantages : le premier est de donner une réalité à l’activité. Tous nouvels arrivants sur un de nos sites voit qu’il y a une page avec 300-400 fans, c’est que la société existe ou a une « existence commerciale ». C’est un avantage psychologique, à mon sens important, un peu comme la présence d’un numéro de téléphone sur la homepage. Ceci est à nuancer car, de plus en plus nous recevons des emails de personnes qui nous proposent des Fake fans par centaines, entre 0.01 et 0.10 € le fan. Ces Fakefans se sont d’ailleurs invités dans la campagne présidentielle américaine, puisque le compte Twitter de Mitt Romney a gagné un nombre anormal de followers en une journée ce qui a soulevé la question. Biensur pour le moment les grands du websocial n’ont pas communiqué sur cette question. J’ai bien envie de tenter une Fakepage pour des Fakefans.

Le deuxième avantage de Facebook est d’être un mailing volontaire, garanti et quasi quotidien. Les mailings traditionnels ne donnent presque plus rien alors qu’en venant sur son compte Facebook, l’utilisateur voit une publication, éventuellement la lit, la partage… etc Il est proactif, la communication est horizontale et non verticale comme dans le cas du mailing. On est sûr que le destinataire la voit (certaines de nos publications sont vues par 70% de nos fans) alors que les meilleurs des logiciels d’emailing n’ont pas ce taux d’ouverture. En dernier lieu la fréquence est quotidienne, il nous suffit de produire du contenu pertinent et régulier, l’utilisateur de Facebook ouvre son compte parfois plus souvent que sa boîte email.

Ce contenu a été publié dans Facebook, J'aime, Vendre plus !. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Faceboom again

  1. admin dit :

    Facebook fait la chasse aux « J’aime » bidons

    par La rédaction de ZDNet.fr, ZDNet France. Publié le lundi 03 septembre 2012
    Tags: Facebook, Publicité, Réseau social,

    Facebook fait la chasse aux « J’aime » bidonsBusiness – Les « J’aime » sont un business sur Facebook. Mais ceux-ci sont détournés de leur objectif publicitaire initial. Pour rassurer les annonceurs sur l’efficacité de son modèle, Facebook annonce qu’il va détecter et supprimer les faux « J’aime » attribués aux pages Fan.

    Des journalistes de la BBC avaient constaté que nombre des « J’aime » attribués à une Page Facebook étaient factices, et donc sans valeur pour des marques. Un mauvais point pour le réseau social dont l’efficacité du modèle publicitaire est déjà en doute.

    Facebook vient de reconnaître le problème et d’annoncer des mesures. Le réseau social va retirer ces « J’aime ». Ce sont ainsi 1% des « J’aime » qui seront automatiquement supprimés des pages Fan de son site.

    Avec ces mécanismes de détection améliorés, Facebook espère ainsi identifier et supprimer les « J’aime » obtenus par l’intermédiaire de malware, de comptes compromis, des bots, mais aussi grâce à la tromperie d’utilisateurs et l’achat direct de « J’aime ».

    « Nous n’avons jamais autorisé l’achat ou la vente de « J’aime » Facebook, notre but étant de connecter les personnes à des Pages et marques avec lesquelles ils ont choisi de se connecter » commente le réseau social.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *